port de plaisance de Sète

Les règles de base à respecter dans un port de plaisance

A bord de votre bateau de plaisance, vous avez quitté votre port d’attache pour faire un break quelques temps ? Vous serez vraisemblablement obligé de faire escale, ne serait-ce que quelques heures pour faire le plein de carburant ou de vivres. Dans les ports français et du monde entier, l’entrée d’un bateau implique de respecter certaines obligations et règles de courtoisie.

Les règles et usages dans un port

Utiliser les sanitaires du port plutôt que les toilettes de son bateau, éviter les bruits superflus à même de gêner les autres plaisanciers par exemple en écartant les drisses du mât, un marin de plaisance doit savoir respecter quelques obligations, mais également une certaine « étiquette marine ». Parmi celles-ci, la réduction de la vitesse dans un port, savoir demander une place ou encore adopter quelques règles de bonnes conduites.

Limitation de vitesse dans un port

S’il existe parfois des règles spécifiques, de manière générale, il est essentiel de considérablement réduire sa vitesse avant l’entrée d’un chenal de manière à ne pas excéder 2 nœuds. Ainsi, cela permet d’éviter de créer des mouvements de l’eau qui peuvent gêner les autres embarcations déjà amarrées ou celles qui sont en train de manœuvrer.

En France, la police maritime veille d’ailleurs au strict respect de cette obligation en matière de vitesse et peut même verbaliser les contrevenants. Une amende pour non-respect de la limitation de vitesse dans le port vous en coûtera 450 €.

Demander une place dans un port

Si vous devez faire une halte dans un port, que ce soit en France ou dans n’importe quel autre pays, il vous sera systématiquement demandé un certain nombre d’informations. Parmi celles-ci, les caractéristiques de votre bateau de plaisance (les dimensions) ou de votre voilier (le tyran d’eau). Il est essentiel de connaître par cœur ces informations pour ne pas générer de ralentissement dans la gestion du trafic, notamment en période de forte affluence.

Une fois qu’un anneau vous est attribué, vous devez vous rendre à la capitainerie avec les papiers de votre embarcation.

A noter que l’amarrage peut se faire « à couple », c’est-à-dire, sur un autre bateau. Dans ce cas, c’est à vous de prendre contact avec l’autre embarcation pour connaître l’heure d’appareillage envisagé. Si celle-ci est plus tôt que la vôtre, il est essentiel de s’amarrer « à l’intérieur », c’est-à-dire entre le quai et l’autre bateau.

Règles élémentaires dans un port

Certains usages peuvent sembler d’une évidence déconcertante. Toutefois, une piqûre de rappel est toujours la bienvenue :

  • respecter les voisins. Il est demandé de prendre toutes les dispositions nécessaires pour éviter les nuisances sonores directement liés au bateau de plaisance. Ainsi, par exemple, on évite de faire fonctionner une éolienne ou on pense à écarter les drisses du mât ;
  • si vous avez des envies de nouba toute la nuit, faites-le à terre dans un endroit approprié ;
  • triez et jetez vos déchets en utilisant les containers mis à votre disposition ;
  • utilisez l’eau avec parcimonie ;
  • employez des produits ménagers ou d’entretien respectueux de l’environnement.
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 avis - note : 5,00 sur 5)
Loading...
venenatis, ut sit ipsum mattis risus elit. facilisis Curabitur libero felis odio